Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gogotte de compagnie

L’art à gogo c’est maintenant, c’est partout. A mi chemin entre la crème fouettée et la cire anatomique : la gogotte de Fontainebleau qui passe en vente à Drouot le jeudi 2 février 2017.

couv objets de baecque.jpg

Objet plein de plis comme un shar-pei.

sharpei blanc.jpg

On lit dans celui-ci un nombril qui suce son pouce.

gogotte.jpg

Mais il y a matière à se projeter davantage dans cette « curiosité minéralogique » au look de porcelaine. De telles concrétions gréseuse due à l’érosion millénaire des sols ont pour cousines les moins rares roses des sables. La gogotte c’est fou ce que la nature parfois sait se montrer interstiCielle.

Lien permanent Catégories : Délires de la nature 2 commentaires Imprimer

Commentaires

  • Curieusement, gogotte me fait toujours penser à chochotte :
    https://www.youtube.com/watch?v=FE3zOWi8J4k

    Quelle idée d'avoir affublé ces belles concrétions d'un si vilain nom :
    http://www.russki-mat.net/page.php?l=FrFr&a=G

  • Elles se sont figées durant la dernière Ere glaciaire, auparavant elles était en perpétuel mouvement dû à l'effet hydrique.
    Il y a une cohésion certaine entre ces minuscule grains de sables et la forme finale que Dame Nature à créée,
    On retrouve notamment le nombre d'Or au sein de celle-ci.
    Au passage excellente analyse de l'Internationale Intersticielle.
    Joao

Écrire un commentaire

Optionnel